Un freelance passe chaque semaine en moyenne une demi-journée à faire de la veille ou à développer ses compétences. C’est pourquoi les freelances sont souvent très performants et à jour au niveau des nouvelles technologies et des innovations. Pour les entreprises, un freelance peut être un atout considérable d’un point de vue rentabilité. De leur côté, ils rencontrent souvent des difficultés pour négocier leurs tarifs et le manque de stabilité financière peut parfois être un frein. 24% des freelances français affirment qu’être payés dans les temps est leur deuxième plus grande difficulté après la négociation tarifaire (source : étude freelancing Malt). Pour répondre à la première difficulté rencontrée par les freelances, nous nous penchons aujourd’hui sur les tarifs pratiqués par un freelance informatique.

Le tarif journalier d’un freelance en 2022

Côté freelance, avant tout, pour fixer votre tarif journalier, vous devez vous posez plusieurs questions ;

  • Combien je souhaite gagner sur l’année ? N’oubliez pas de prendre en compte les jours non travaillés ; vos week-end mais également vos vacances si vous en prenez.
  • Quelles sont mes charges ?
  • Quelles sont mes primes ? (primes de précarité)

En répondant à ces questions, vous pourrez vous fixer un montant minimal journalier sous lequel vous refusez systématiquement de descendre. Pour fixer votre tarif journalier, vous devez prendre en compte votre expérience, votre valeur ajoutée sur le projet VS un freelance concurrent, ainsi que le marché (de niche, saturé…). Vous pouvez également choisir de facturer sous forme de forfait pour les missions longues.

Les tarifs journaliers d’un freelance informatique peuvent varier de 260€/jour pour un administrateur débutant à 900€/jour pour un DSI. Ces montants fluctuent selon l’expérience, la demande sur le marché, la rareté des compétences… Cependant, sur les missions longues, des grilles tarifaires sont souvent négociées et permettent d’équilibrer les tarifs.

Combien coûte un freelance informatique pour une entreprise ?

Vous vous demandez peut-être s’il est préférable de recruter un développeur/architecte ou encore un chef de projet en CDI ou en freelance. Dans un premier temps, tout dépend de vos objectifs de développement vis-à-vis de votre structure. Mais qu’en est-il d’un point de vue budget ? Le freelance coûte-t-il plus cher que le salarié en CDI ? Faites le calcul. En 2022 votre salarié sera rémunéré sur 253 jours ouvrés, à cela vous pouvez déduire 25 jours de congés payés et en moyenne 11 jours de RTT. Ce qui nous donne un total de 217 jours. Comparez maintenant ce nombre au coût de votre salarié ; salaires, cotisations sociales, cotisations patronales, mutuelles, dédommagement frais kilométriques, éventuelles primes, frais de gestion, équipement du poste de travail… La liste est longue n’est ce pas ? Avec ces calculs, vous arriverez rapidement à la conclusion que le freelance ne vous coûtera pas forcément plus cher qu’un salarié. Il peut même être plus rentable, et plus productif ; son statut le pousse souvent à s’investir davantage.

Un choix de carrière attractif

L’auto entreprenariat séduit de plus en plus en France. En 2021, l’URSSAF a dénombré 400 000 auto-entrepreneurs supplémentaires par rapport à l’année précédente. L’attrait pour le freelancing dans l’informatique ne cesse de croître. Pendant que certaines branches de l’informatique commencent à être saturées, d’autres recherchent activement de nouveaux talents. Certaines spécialités offrent de belles opportunités de carrière. Si vous vous intéressez à la cybersécurité, au métier d’architecte cloud, de développeur logiciel, ou encore à la DATA… il est temps de vous lancer !