Thérapies innovantes permettant d’agir, par exemple, sur des défaillances du système immunitaire, les biothérapies sont issues des récentes découvertes autour de la génétique et de la biologie cellulaire. Elles peuvent agir sur des maladies génétiques que nous n’avions auparavant jamais réussi à maîtriser. Les médicaments issus des biothérapies sont générés par les biotechnologies. Ils agissent en rééduquant le système immunitaire afin de l’aider à différencier le bon du mauvais pour l’organisme qui l’abrite.

Comment fonctionnent les biothérapies ?

Les biothérapies regroupent plusieurs types de thérapies :

  • Cellulaires : pour traiter les maladies auto-immunes et inflammatoires par exemple
  • Géniques : dans le traitement des maladies génétiques
  • Tissulaires : dans le cadre de greffes

Issues des biotechnologies, les biothérapies sont le fruit du mariage entre la génétique, la biologie moléculaire, la biochimie et l’informatique. Les traitements qu’elles proposent utilisent des médicaments produits à partir d’organismes vivants tels que des hormones de croissance, des anticorps, des cellules vivantes… ou des chimies de synthèse faisant également appel aux biotechnologies. Les organismes vivants utilisés pour la production des médicaments biotechnologiques sont modifiés à travers leur ADN où l’on insère un gène qui fera fabriquer à cette cellule ou ce micro-organisme ce médicament. Il peut être une copie du produit biologique naturel (les hormones de croissance par exemple) ou bien une version modifiée ou même totalement nouvelle.

Biothérapies : un nouvel enjeu pour les filières santé et innovation

Les biothérapies font naître tout un écosystème mutualisant ses différentes forces pour développer les innovations et les valoriser économiquement, incluant les centres de recherche mais également les industriels. Du développement des biomédicaments et des vaccins, aux thérapies innovantes comme les thérapies cellulaires, le champ d’actions est vaste et regroupe différents protagonistes. Les nouvelles technologies jouent un rôle clé dans la filière. Génératrices de nouvelles opportunités, elles élèvent considérablement les objectifs dans les domaines des biothérapies. En Occitanie, la recherche en Biothérapie a bénéficié en 2022 d’une aide régionale de deux millions d’euros, démontrant l’importance de l’enjeu autour de cette filière, porteuse d’emplois. Cette aide va soutenir la communauté scientifique régionale mais également l’émergence des nouvelles technologies.